1er Avril : et si…

Petit billet d’humeur et de saison. Je n’aurai manqué cela pour rien au monde pour la 1ère bougie du Recrutement responsable.

En ce jour si particulier, rêvons un peu, sans nous laisser enrhumer (« en Avril, ne te découvre pas d’un fil« ).

Sur ce sujet stratégique, n’hésitons pas à remettre le couvert (à poisson, of course), et souhaitons ensemble que :

poisson-avril-4Chaque candidature soit rendue plus facile, avec une entreprise plus accessible

poisson-avril-4Chaque candidature soit appréciée par un recruteur formé, se souvenant de son vécu de candidat

poisson-avril-4Chaque candidature soit enfin appréciée en prenant en compte motivation et compétences notamment celles développées dans un cadre bénévole ou associatif

poisson-avril-4Disparaisse le scoring automatique ou le traitement des candidatures par des assistant(e)s administatif(ve)s

poisson-avril-4Chaque candidature reçoive une réponse

poisson-avril-4Chaque entretien se déroule dans un climat propice à l’échange, d’égal à égal, sans jeu stérile d’attaque / défense

poisson-avril-4Chaque process de recrutement soit co-construit avec, puis évalué par les candidats eux-mêmes

poisson-avril-4Chaque process de recrutement, s’il reste selectif, demeure respectueux des personnes et inscrit dans un cadre temporel raisonnable

poisson-avril-4Chaque tablette ou smartphone laisse la place à une rencontre qui n’a rien de virtuel

poisson-avril-4Chaque action de sourcing / de recrutement fasse l’objet d’une mesure objective et factuelle en matière de rapport coûts/bénéfices (ROI)

poisson-avril-4Chaque DG place le recrutement à la place qui est la sienne : celle d’une activité stratégique (rappelez-vous en temps utile le fameux adage, forcément de circonstance : « le poisson pourrit par la tête »)

poisson-avril-4Chaque manager retrouve un peu d’anticipation pour ses besoins en recrutement

poisson-avril-4Chacun comprenne enfin que le candidat parfait est parfaitement introuvable.

poisson-avril-4Chaque manager transforme l’essai et accompagne le candidat devenu client

poisson-avril-4En synthèse, que chaque recrutement devienne un peu plus responsable. Juste un tout petit peu…

 

Je regarde autour de moi et je me dis : c’était une vaste blague, poisson d’Avril !

A date, trop de recrutements finissent en queue de poisson, c’est un fait (coûteux et désolant, je vous l’accorde).

Vous trouvez que tout cela manque un peu de fraîcheur, comme parfois le poisson ?

Pourtant, si vous ne prenez pas ce cap, vous risquez de finir sur le banc (de poissons !) ou de finir sur la tranche.

Merci à toutes celles et tous ceux qui pendant cette première année ont accepté de jouer les poissons pilotes autour de l’ouvrage. Et bonne semaine !

2008-09-1an-panier-bio

One thought on “1er Avril : et si…

Réagissez