Recyclez vos vieux CV…

Prendriez-vous la route en regardant dans votre rétroviseur, la marche arrière enclenchée sur une longue distance ?

Accepteriez-vous de comparer votre parcours professionnel à une de ces frises historiques des salles de classe de votre enfance ?

Seriez-vous plus fossile ou objet d’étude que personnalité en mouvement ?

Bien sûr que non, posé comme cela, c’est une évidence.

Plus qu’un choix de format ‘portrait’ ou ‘paysage’, il semble donc bel et bien urgent de donner à notre bon vieux CV une nouvelle orientation, une nouvelle finalité.

Pour en faire quelque chose de vraiment différent. Comme un outil de projection, avec à la clef une vraie stratégie.

 

Olivier Bachelard 2015

Olivier Bachelard est Professeur affilié, Responsable du campus Saint Etienne de l’EM Lyon.

C’est aussi, pour ceux qui s’en souviennent, l’un des grands témoins du Recrutement Responsable. Vous retrouverez au bas de ce billet quelques uns des nombreux ouvrages dont il est le co-auteur.

Il nous invite cette semaine à passer du Curriculum Vitae au Futurum Vitae, autrement dit du mode statique à la projection dynamique. A méditer…

  MOUVEMENT

 Traditionnellement, l’obtention d’un emploi (ou d’un stage) dépend de trois éléments en interaction :

Le CV (votre histoire), la lettre de motivation (les raisons) et l’intérêt que vous avez su générer lors de l’entretien (votre rencontre).

Nous vous proposons de faire évoluer ce triptyque pour vous parler d’un nouvel outil : le futurum-vitae.

 

Le curriculum vitae (old, so old…)

FOSSILE

Il s’agit d’une fiche de synthèse qui récapitule vos expériences, vos diplômes et connaissances, vos compétences, sans oublier le poste cible.

Son objectif consiste à vous présenter en tant qu’individu unique, doté de compétences acquises par l’expérience de connaissances sanctionnées par un diplôme.

Il s’agit d’un document court, synthétique, clair, précis et authentique.

MENSONGE
Bien entendu, il existe bon nombre d’ouvrages ou d’experts qui vous donnent des conseils contradictoires !

Rien d’étonnant, il n’y a pas de vérité, le CV doit vous ressembler, la forme est au service de votre message, le recruteur doit pouvoir se faire une idée de vous en une seconde (créatif, structuré, innovant, conservateur,…).

De plus, il ne doit pas être exhaustif, il ne doit pas tout dire de vous, mais il s’agit d’une extraction de votre base de données personnelles.

Ne seront retenus que les éléments pertinents au regard de votre cible (tel job d’été car il correspond au secteur d’activité, tel loisir qui a du sens au regard de la compétence recherchée…).

A partir de là, différents choix peuvent être faits sur le fond comme sur la forme (thématique, chronologique, anti-chronologique, par compétences,…) à condition de ne pas tricher.

TRICHE

Le CV n’est pas un conte de fées, ni un roman.

Le futurum-vitae (new, brand new…)

 

VITESSE
Le futurum-vitae est un outil dynamique, qui va bien au-delà de la fiche technique personnelle.

Il est plus complet qu’un simple CV ; il permet d’approfondir le bilan personnel et professionnel (stages, expériences, apprentissage, vie associative) et comprend une dimension analytique que l’on ne trouve pas dans le CV.

Il vous permet de vous projeter dans l’avenir afin d’effectuer des choix pertinents que ce soit en termes de secteur d’activité, de territoire, de type d’entreprise, de fonction. Rappelez-vous que choisir, c’est renoncer.

Il est également le moyen de définir une stratégie, un plan d’action, pour vous permettre de faire aboutir votre projet professionnel et personnel.

CHEMIN

Il comprend en général quatre grandes parties :

1. L’analyse de l’existant est constitué des choix de métiers cibles (les raisons, les atouts,…), des stages et missions effectués (en terme d’apports au projet en particulier) et des critères de personnalité (profils, élans, freins, compétences,…).

2. Le projet est présenté de façon analytique (historique de la motivation, mes apports, mes carences, mes représentations).

3. Le plan d’action se décline à court, moyen, long terme en intégrant les stratégies de repli.

4. Les outils intègrent le CV, la lettre de motivation, le tableau de bord de pilotage, la base de données des entreprises cibles, les démarches entreprises sur les réseaux sociaux, sur les jobboards. boite-à-outils

En résumé, face à la complexité de cette démarche de gestion de projet très particulière qui est la recherche d’un emploi correspondant à une rencontre temporaire entre un candidat et une entreprise, nous pensons qu’il est raisonnable et responsable de faire un travail sur soi, pour soi et pour l’autre suffisamment fin, pertinent et éclairant, qui ne peut plus se résumer au simple curriculum-vitae.

 

Pour aller plus loin :

Bachelard O., Normand R.,  (2014), Vers un leadership au service du management public. Favoriser l’émergence de compétences collectives, collection profession cadre service public, 2014, scéren édition, 255 pages.

Abord de Chatillon E., Bachelard O., Carpentier S., (2012),  Risques psychosociaux, santé et sécurité au travail : une perspective managériale », 2012, VUIBERT, collection recherche AGRH, 368 pages.

Bachelard O., Debout M., Grasset Y., Rouat S., (2011),  Risques psychosociaux, vraies questions et bonnes réponses, 2ème édition, 2011, Editions Liaisons, 285 pages.

Alemanno-Parrini  S., Bachelard O.,Bourret C. (2010), Des méthodes au cœur des sciences de l’information et de la communication »,  2010, Les Editions Ovadia, 383 pages.

One thought on “Recyclez vos vieux CV…

  1. Le curriculum vitae est (bientôt) passé ! Projetez-vous dans le futurum vitae grâce à @thomasvilcot et @olivierbachelard, deux visionnaires RH pour lesquels je pressent une superbe humana vitae à court et moyen terme

Réagissez