Les mots (maux) de l’entreprise

Plus jeunes (beaucoup plus jeunes :-)), nous avons toutes et tous appris les subtiles nuances de l’art de l’étude de texte. L’analyse approfondie du sens (encore lui !) des mots, du vocabulaire, du « champs  lexical », de la pensée de l’auteur…

Pour comprendre une époque, un siècle, un mode de vie, ou du moins tenter de nous en approcher, même imparfaitement.

Aujourd’hui, les « littéraires » n’ont pas la cote : nous sommes dans un monde des affaires dominé et régi par les chiffres.

Pourtant, les lettres, les mots (maux), ont beaucoup à nous révéler, pour peu que l’on prenne le temps de s’y intéresser, avec soupçon de regard critique, et le sens de l’autodérision.

Voici les mots d’hier et d’aujourd’hui en entreprise.

DEMODE BLOG H THOMAS VILCOT

Les mots usés … qui nous usent

Passe-partout, fourre-tout, copiés/collés : ces mots sont omniprésents, employés jusqu’à plus soif. Presque galvaudés, ils se déclinent et se ressassent au quotidien, à tous les niveaux. Usés jusqu’à la corde :

« Déséquilibres structurels », « ROC dégradé », « environnement budgétaire contraint », « creux conjoncturel », « intensité concurrentielle accrue », « nécessaire électrochoc », « profonde transformation à conduire», « environnement législatif et réglementaire changeant », « urgence et importance de se réinventer », « bouleversements majeurs », , « nous ne sommes pas au rendez-vous », « performance notoirement insuffisante », « repenser et faire évoluer nos organisations », « mutualiser les bonnes pratiques », « fluidifier et simplifier », « remettre en place les basiques », « stratégie de conquête et de fidélisation ».

Et le fameux « toutes les équipes sont mobilisées sur le sujet ».

Des mots clés, à ceci près qu’ils n’ouvrent plus rien du tout.

Ils agrémentent les constats des plans stratégiques, ressemblent à un mot d’excuse universel et interchangeable. Ils sont prononcés et couchés sur le papier la mine sombre, l’air grave. Dans une attitude mortuaire et mortifère. Qui enterre-t-on aujourd’hui ?

Ils sont prononcés en boucle par les dirigeants et leurs équipes, comme un désolant mantra.

Une incantation sans grande conviction, une danse de la pluie dont on espère toujours qu’elle fera des miracles, même en milieu aride ou semi-désertique.

Ils peuvent l’être aussi par des Conseils extérieurs que l’on aura mandaté pour un diagnostic sans concession. Pour mettre des mots sur ce que l’on n’ose dire soi-même, au mieux seulement chuchoter.

« Tiens, chez vous c’est pareil. Pas mieux. On en est tous au même point ! »

PAROLES BLOG RH THOMAS VILCOT

Les mots en trompe l’oeil : « Toujours des mots, rien que des mots »…

On les entend souvent, tout le temps. Ils sont au goût du jour.

Dans un moment de laisser-aller coupable, on aurait presque envie d’y croire…

« Engagement citoyen », « Responsabilité sociétale et environnementale », « Pyramide inversée », « client roi », « produit devenu service », « digitalisation », « multicanal », « création de valeur », « projet d’entreprise », « RH » (oui, j’ose !), « onboarding », « agilité », « ADN », « synergies », « valeurs » (c’est bien un ‘a’, pas un ‘o’ !), « entreprise apprenante », « dialogue social » (Ah celui-là !), « transversalité », « décloisonner » « se former tout au long de la vie », « devenir entrepreneur de soi-même », « e-learning ».

Prenez un rapport annuel d’entreprise.

Maintenant, échangez-le avec un autre.

Intervertissez les pages de garde et le logo.

Voilà, vous avez compris.

Mais ces mots : ne serait-ce pas finalement de la littérature ? Comme un polar de quai de gare, sitôt lu, sitôt oublié ?

« Aux grands mots les grands remèdes » » 🙂

SIGLES BLOG RH THOMAS VILCOT

Les mots « made in myself« 

Faites confiance à l’entreprise.

Son imagination est sans limite pour créer acronymes, barbarismes, abbréviations et sigles : CAC, TG, RIF, APCO, EBIT/DA, SDTC, LRAR, 3QC, PPMC (en clair : « Petits Problèmes Matériels et Communs »), KPI …   

Comme une secte secrète, une société occulte, un club très fermé. Néophyte, passe ton chemin !

Vite un lexique ! Help, un glossaire ! Ne riez pas, certaines entreprises l’ont prévu dans leur kit d’intégration des nouveaux embauchés…

Après la langue des signes, c’est un peu la langue des sigles.

Sans oublier les noms de projets, du plus évocateur au plus énigmatique : « projet Cap quelque chose » (ou pas Cap 🙂 !), « projet Pégase », « projet Lumière », « Projet Renaissance ».

Dans une vie antérieure, j’ai ainsi fait la rencontre d’une certaine Caroline (pour « Commandes Assistées, Réapprovisionnement on line »), représentée sous les traits d’une jolie petite blondinette…

Ah, j’allais oublier dans la bataille nos anglicismes : « asap », « forwarder », alimenter le « pipe », « benchmarker ».

Mais dans quelle langue faut-il donc vous parler ? Pardon, je suis mot-queur.

On ne va pas en faire un fromage (le fameux Brie de ‘mot’ !)…

PERDU DE VUE BLOG RH THOMAS VILCOT

Les mots oubliés à revisiter et réhabiliter

Comme une langue morte dont on se serait désintéressée au fil du temps.

Bêtement. Alors qu’elle est si riche pour l’entreprise, avec un E majuscule.

Pour inspirer, se projeter avec détermination, ou à minima éviter les grandes catastrophes.

Elle se conjuguerait et se déclinerait ainsi : « bon sens » (en 1er, j’insiste), « engagement », « prise de risque », « fêter les succès », « confiance », « sens », « anticipation », « durabilité », « partenariats », « projet d’équipe », « collectif » , « beau jeu », « choix assumé », « chantier partagé », « construction », « bien », « bravo », « félicitations », « bien joué ».

Et puis « Client », bien sûr (certainess entreprises n’en ont d’ailleurs étonnement pas car ils ne vous parleront que d’usagers, d’abonnés, d’utilisateurs, de sociétaires…).

FIN BLOG RH THOMAS VILCOT

Le mot de la fin

Les mots c’est le sens. C’est l’outil pédagogique par excellence.

Pour expliquer, inviter, entraîner, donner envie, emmener avec soi.

Mot-iver.

Voyez, tout le monde parle, mais on ne se comprend pas, on ne s’entend pas non plus d’ailleurs : et c’est l’un des pire maux de l’entreprise.

Dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit. Avec des vrais mots, pas des gros mots !

Avec mot-dération. Mais jamais à demi-mots.

SCRABBLE BLOG RH THOMAS VILCOT

Nous avions les chiffres, voici les lettres. Et elles comptent double, ou triple !

Lettres qui vous sont recommandées, comme il se doit !

C’est le mot de la fin, pour cette semaine 🙂

Source images ; medistie.fr; clipartkid.com, thewebtape.net

Réagissez