Un cas d’Ecole…


Source image : www.anglaisfacile.com

Après une plongée dans le recrutement vintage des années 1978 à 1997, il me paraissait tout à fait légitime de nous tourner à nouveau vers l’avenir.

Et de repartir à la rencontre de ces organisations qui  placent le recrutement au coeur de leur projet d’entreprise et de leur stratégie de développement.

Pour en faire une fonction stratégique, source d’un véritable avantage concurrentiel, au lieu d’une fonction technique et accessoire.

France Business School fait partie de celles-là.

A démarche innovante… recrutement innovant.

Il fallait donc parler de ces ‘Talent Days’, qui dépoussièrent et réinventent l’exercice du concours d’entrée.

IMG_0026logo_FBS_paysage

Pour en savoir un peu plus, j’ai donc sollicité Benoît Anger,  Directeur Communication et Développement de France Business School, qui a bien voulu répondre à mes questions.

Thomas Vilcot :  Le recrutement occupe t’il une place stratégique pour l’Ecole ?

Benoît Anger : L’une des caractéristiques d’une Grande Ecole est de sélectionner ses étudiants. Le recrutement est donc une étape importante qui doit permettre de sélectionner, en fonction des profils recherchés, ceux qui ont le plus de potentiel de développement. fBS a horizon 2015 recrutera 1 100 étudiants par an au niveau Master (BAC +5) et environ 700 au niveau Bachelor (BAC+3). Cela implique donc, pour une sélection de qualité, un volume élevé qualitativement et quantitativement de candidats. Sans être totalement comparable au process de recrutement d’une entreprise, l’Ecole mène une véritable campagne à destination des candidats et des prescripteurs (professeurs, proviseurs, parents) pour obtenir ces résultats.

Thomas Vilcot : La question de la promotion de la Diversité est-elle un enjeu pour vous ? Comment l’abordez-vous ?

Benoît Anger : L’une des caractéristiques du process de recrutement de fBS, les Talent Days (cf. questions 4 & 5), est de donner leur chance à tous les talents, quel que soit leur parcours académique. Cela ne signifie pas ne pas sélectionner, bien au contraire, mais de permettre à tous les jeunes motivés, talentueux, à potentiel, de rejoindre une Grande Ecole de Management. Il ne s’agit pas non plus de faire de favoriser la diversité pour la diversité mais parce que nous avons la conviction que la richesse d’une Grande Ecole réside notamment dans la richesse et la variété des profils de ses étudiants. Et parce que nous croyons que pour former des leaders agiles, audacieux, créatifs et responsables, il faut nécessairement encourager et favoriser la diversité. Comme dans les entreprises.

Thomas Vilcot : j’imagine que vous vous trouvez confrontés à une forte concurrence, lors du recrutement, comme l’est toute entreprise ?

Benoît Anger : bien sûr. Chaque Grande Ecole cherche à attirer des Talents et est donc en concurrence directe avec les autres Grandes Ecoles et les autres établissements d’enseignement supérieur français et, de plus en plus, internationaux. A l’instar de la marque employeur d’une entreprise, chaque Ecole développe sa propre marque à destination des étudiants et entreprises ciblés. Notre positionnement résolument « New School » chez France Business School est l’un des traits essentiels de notre marque, qui nous aide à nous différencier des autres Grandes Ecoles. Autre particularité de France Business School, son process de sélection, original et unique, qui permet de cibler plus de talents, tous les talents.

Thomas Vilcot : vous avez souhaité casser les codes des épreuves du concours d’entrée. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Benoît Anger : nous sommes partis d’un double constat. Premièrement, le système traditionnel des concours d’entrée aux Grandes Ecoles privilégie fortement la rhétorique et les mathématiques. Sans les minorer, peut-on raisonnablement penser qu’un candidat recruté sur ces seuls critères sera un leader audacieux demain ? Nous ne le pensons pas. Deuxièmement, ce système est à bout de souffle. Hormis, les 4/5 meilleures Ecoles de Commerce françaises, on assiste, année après année, à une fuite en avant avec toujours plus d’étudiants à recruter sur un potentiel qui, au mieux, stagne. En parallèle, nous ne pouvions pas ignorer les efforts faits par les entreprises pour diversifier leurs recrutements. Il nous a donc paru logique et nécessaire de sortir des concours « traditionnels » pour créer notre propre process de sélection, les Talent Days, inspiré des entreprises, et co-conçu avec Cubiks, un cabinet international de conseil RH.

Thomas Vilcot: quelles sont les étapes du processus de recrutement fBS ?

Benoît Anger : le Talent Day est une journée d’évaluation que doit passer tout candidat qui souhaite intégrer France Business School. L’évaluation se fait pour moitié sur les connaissances du candidat, le savoir-faire (dossier académique, débat en anglais, test de logique en ligne), et pour l’autre moitié sur son savoir-être, ses soft-skills (2 mises en situation collectives et un entretien individuel). Nous sommes donc proches des méthodes de recrutement des entreprises ou des grandes universités anglo-saxonnes pour leurs MBA. J’ajoute que les membres de jurys sont composés pour moitié de professionnels des RH et du recrutement. Nous avons donc transposé, en l’adaptant bien sûr, le principe d’assessment centre utilisé par de nombreuses entreprises lors de leurs recrutements.

Thomas Vilcot : le Recrutement Responsable, est-ce selon vous un enjeu prioritaire ?

Benoît Anger : si l’on considère que la charte du recrutement responsable intègre, entre autres,  les principes de non-discrimination, que l’évaluation est de qualité et uniquement sur la base des compétences du candidat, alors je pense que France Business School, avec ses Talent Days, est clairement engagé dans cette démarche.

Je remercie Benoît Anger pour sa disponibilité et son éclairage

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site de France Business School :

www.france-bs.com

A très bientôt sur le blog, pour poursuivre nos rencontres de recruteurs et responsables d’entreprises eux aussi engagés et soucieux de faire bouger les lignes en matière de recrutement.

Réagissez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.